c) FRILEUSE




Et puis l'hiver arrive. 

Dès les premiers frimas on se drape, on se courbe, et même on fait mine d'avancer pour ne pas se pétrifier.

(Oeuvre vendue) 

























 




1 commentaire:

Lin a dit…

quel changement ! j'aime beaucoup. elle m'évoque la montagne, les cairns, les éboulis de roches, leur équilibre sûr bien qu'apparemment précaire. le corps nu est suggéré sans le voir.