7. LE SOULAGEMENT




 
Cette pièce est un exercice, une volonté de supprimer  les contorsions qui me sont naturelles pour reposer l'œil d'aujourd'hui qui préfère le neutre, le stylisé, l'épuré. 


Pourquoi le soulagement ? Sans doute parce que moi-même, je m'épuise dans ces circonvolutions. 




Il arrive que même au travers de formes artistiques qu'on porte sur les épaules de notre ascendance, ce qui nous est propre puisse nous fatiguer. 

Alors parfois je fais quelques efforts pour me détacher de ce baroque espagnol qui teinte beaucoup de mes pièces.


                                                                 
J'ai cherché avec patience à me rapprocher du bronze dans la patine. 


J'ai complètement oublié avec quelles superpositions de produits j'y suis parvenue. Je néglige toujours de prendre des notes.



La pièce fait 28cms de hauteur. L'exercice a plu, elle a été vendue. 

2 commentaires:

Lìn a dit…

magnifique !

François a dit…

Waouh ! je suis très agréablement surpris par tes créations qui dégagent un tel sentiment de douceur et de force à la fois !!! Elles m'inspirent un poème sur l'être et son intérieur ..................

François